Nichée entre Grammont et Bassilly, Lessines et Enghien, la petite commune de Biévène (Bever) fait un peu penser au dernier village gaulois. Composée presque à part égale de citoyens néerlandophones et francophones, cette commune à facilités linguistiques du Brabant flamand, située à la porte du Hainaut, vit à cheval sur les deux communautés. « Jusqu’en 1963, nous étions Wallons, et à la fixation de la frontière linguistique, nous sommes devenus Flamands, sans avoir eu besoin de déménager », s’amuse dans un français parfait le bourgmestre flamand, Luc Deneyer (CD & V).

Pourtant, la sphère politique biévènoise ne reflète pas celle sportive (où le club de foot évolue avec les séries hennuyères tandis que le club de balle pelote affronte des adversaires flamands). Sur le terrain de la gestion communale, seuls les Flamands semblent intéressés de prendre part au jeu. «Les francophones ne se sont jamais manifestés en tant que groupe politique. Tous les élus sont flamands, même si beaucoup sont bilingues. Et moi-même, à ma permanence, je m’exprime autant en français qu’en néerlandais : c’est une question de respect dans une commune bilingue comme la nôtre. Nous respectons à 100 % le régime des facilités. Et même si nous sommes dans l’arrondissement BHV, nous sommes loin de ces considérations communautaires. Personne n’a jamais fait apparaître ce dossier dans la vie communale. »

Deux partis en lice

Ce sont donc des enjeux tout à fait locaux qui ont été décisifs lors de cette campagne électorale. Une campagne qui a vu s’affronter uniquement deux listes : celle du CD & V, régnant sans partage depuis la fusion des communes, et celle d’«Open voor de mens», un cartel regroupant l’Open VLD, la liste «Dicht Bij de Mens» et des candidats indépendants. Mercredi, Luc Deneyer a prêté serment pour un troisième mandat de bourgmestre. Il s’en est toutefois fallu de peu pour qu’il perde sa majorité absolue, maintenue à 55,48 % des voix et six sièges, contre 44,52 % et cinq sièges pour la minorité. En 2000, le parti centriste plafonnait pourtant encore à 70 %. Six ans plus tard, il chutait à 64,73 % mais maintenait neuf sièges sur les douze du conseil communal. Si la dégringolade est une réalité, le chef de file reste philosophe. «D’une part, on constate de manière générale un phénomène de «changement», le «verandering», partout en Flandre. Les valeurs traditionnelles ne sont plus à l’ordre du jour dans les discours politiques. L’électorat veut autre chose. Nous sommes heureux d’avoir pu nous maintenir sans partenaire. D’autre part, les autres partis se sont unis contre nous. Lorsqu’on est seul contre tous, on est souvent perdant. J’étais donc convaincu que ça allait nous coûter. D’autant que nous avons traversé une période difficile ces dernières années et que la minorité a beaucoup exploité ces problèmes. »

La salle de fêtes fait polémique

Ces «problèmes» seraient principalement dus à l’implantation de deux lotissements privés dans la commune. «C’est le phénomène : «pas dans mon jardin». Mais la Ville ne peut pas empêcher un propriétaire de construire sur des parcelles à bâtir. Et cette arrivée de cinquante nouveaux ménages, avec des revenus, c’est un cadeau pour la commune.»

Par ailleurs, la seule salle de fête sur le territoire, le «Salon Kosmos», a fermé ses portes le 31 décembre 2012. «Nous avons appris un an auparavant que les exploitants de cette salle privée, qui accueillait les réunions des associations et les fêtes, avaient décidé de fermer. La construction d’une salle communale définitive prendra du temps. Nous avons donc obtenu une autorisation de construction d’une salle temporaire, au Bois d’Acren, pour cinq ans. Il y a eu des oppositions sur le choix de l’emplacement…»

Cette salle sera l’un des projets phares des six ans à venir, tout comme la construction de logements sociaux et pour personnes âgées, une nouvelle entrée pour l’école et un plan de revitalisation urbaine du centre.

Bron : http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130105_00251457&fb_action_ids=4665873857458&fb_action_types=og.recommends&fb_source=aggregation&fb_aggregation_id=246965925417366